Une salle comble pour une soirée de spectacle réussie.

29 Mai 2018

David Eldé à l'Athéna. 360 spectateurs

Éric Doriol, le président et les adhérents du Tennis-club gabéricois pouvaient se montrer ravis après le spectacle « Gast », imaginé et joué par l'artiste ventriloque gabéricois David Eldé, vendredi soir, à L'Athéna. Une salle comble, de l'humour : Odile, la Bigoudène et son fils Robert dans un one-man-show inattendu en deuxième partie de spectacle, ont surpris un public qui adore les konchennoù, ces commérages qui font aussi la richesse du patrimoine breton.

Gentille caricature


Un petit air d'Alan Stivell pour l'entrée en scène, Odile transporte rapidement le public dans sa petite vie vécue à la pointe bretonne où le port de la coiffe bigoudène faisait partie de la tenue vestimentaire. Son premier cyclomoteur, le permis de conduire sur une voiture décapotable pour le passage de la coiffe, Odile au confessionnal et une messe qu'elle quitte avant le moment de la quête... Bref, des histoires à mourir de rire, comme si nous étions revenus à l'ancien temps. Un petit intermède a permis à l'artiste de changer de tenue vestimentaire. Et de personnage : Robert enchaîne son one-man-show en s'accompagnant des spectateurs qu'il met parfois en scène avec talent. Histoires sulfureuses, Robert transporte son public vers les boîtes de nuit où il espère enfin trouver femme. Des moments d'émotions, de la mélancolie et des petites larmes, Robert retrouve Odile, sa maman, qui finalement n'arrivera jamais à le faire marier. L'indissociable couple finit par mettre le public debout sur une dernière note de musique... l'invitant à quitter la salle puisqu'il est déjà debout !


© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/ergue-gaberic/david-elbe-a-l-athena-360-spectateurs-29-05-2018-11974485.php#OXpqJ5xoxKxtVGjZ.99

© Ventriloque.bzh 2020
  • Facebook