30 Janvier 2015

De DJ à ventriloque, le parcours étonnant de David Eldé présenté à Sainte-Thérèse

Jeudi 29 janvier, David Eldé est venu présenter son parcours original aux élèves de seconde option arts du son, du lycée Sainte-Thérère de Quimper. Et il n'était pas tout seul !

Invité par le professeur Arnaud Elegoët, c’est accompagné de sa drôle de mouffette, Pupette, que David Eldé est venu présenté son parcours hors du commun aux élèves de seconde, option arts du son, du lycée Sainte Thérèse. « Quand j’y repense, j’ai eu de la chance de ne pas avoir mon bac », ironise le ventriloque, se décrivant très mauvais élève.

 

Des débuts en discothèque

 

C’est à 14 ans qu’il commence à travailler pour une radio locale, environ 5 h par semaine, en plus de l’école. Il deviendra par le suite dj pour une petite boîte concarnoise, le Némo. Puis il arrête l’école, sans diplôme.

 

"Ce que je ne faisais pas à l’école, je le faisais dans mon métier."

 

Il enchaîne les discothèques et mixera même pour une boîte de nuit pouvant accueillir plus de 2000 personnes.

 

« J’étais de nature assez timide, je ne participais jamais en classe. Ce que je ne faisais pas à l’école, je le faisais dans mon métier. » Car, « à l’époque, être DJ c’était aussi être animateur. Aujourd’hui j’ai plutôt l’impression qu’ils sont juste concentrés sur leur table de mixage. »

 

Collaboration avec plus de 60 radios

 

Ensuite, tout s’enchaîne très vite pour David. Une radio lui demande d’enregistrer une pub. Puis une seconde. Au final, il monte son propre studio d’enregistrement à Ergué-Gaberic, Studio Mix, qui collabore aujourd’hui avec plus de 60 radios dans toute la France, « et tout ça sans diplôme. C’est une vraie revanche sur l’école.»

 

Des voix connues

 

Depuis son site internet, il présente aux élèves quelques unes des publicités dont il est le créateur, avec ses quatre collaborateurs.

Rapidement, on peut reconnaître des voix souvent entendues à la radio. Derrière celle d’un adolescent, d’un père noël ou encore d’un monstre, David annonce que c’est lui-même qui se cache.

 

"Nous disposons de 30 secondes pour faire doubler le chiffre d’affaires de l’entreprise."

 

Il travaille également avec plus de 50 comédiens ainsi qu’avec les voix françaises de Bruce Willis, Morgan Freeman mais aussi Silvester Stalone. « Nous recevons environ 15 commandes le matin, et disposons de 30 secondes pour faire doubler le chiffre d’affaires de l’entreprise. L’important c’est d’être créatif. »

 

Un nouveau défi

 

Depuis 4 ans, le producteur s’est lancé dans la ventriloquie. Pour David, « c’est un défouloir. Pupette peut dire ce qu’elle veut. De toute façon, avec ses grands yeux bleus, on lui pardonne tout ! »

 

Il se lance dans des spectacles d’improvisation, et s’étonne lui-même : « Ça peut paraître fou, mais des fois j’ai l’impression qu’elle me parle… C’est une sensation très étrange ».

 

 

© Ventriloque.bzh 2020
  • Facebook