18 Avril 2013

David Eldé, un ex DJ devient ventriloque

Portrait

« Mes premiers contacts avec la musique ? Le souvenir de ma mère, espagnole d'origine, qui chantait à tue-tête dans la cage d'escalier en passant le balai. C'était ma vedette à moi. »

Concarnois d'origine, David Eldé, directeur de Studio Mix à Ergué-Gabéric, prend la machine à remonter le temps musical. « C'est en Espagne que j'ai découvert la première platine de disque. J'avais 12 ans. » Une révélation. David achète son premier 45 tours.

La famille fait l'acquisition de sa première chaîne hifi en 1980. Aussitôt, le petit David branche un micro et joue à l'animateur radio. « Très rapidement, j'ai commencé à fréquenter Radio Glénan, la radio locale de l'époque et je me suis retrouvé DJ dans la boîte à la mode, Le Némo. »

Changement de cap

 

Ensuite, tout va très vite. David collabore avec une autre discothèque et commence à créer des pubs « à la maison ». Les sollicitations des uns et des autres lui imposent de choisir entre  continuer en discothèque ou monter une société de production. Avec Studio Mix, c'est ce dernier choix qui s'impose.

C'est alors un saut dans l'inconnu que fait le jeune Gabéricois. 

« J'ai tout appris seul : la rédaction des messages, l'organisation, le montage, toute la création. Aujourd'hui, je suis entouré d'une équipe de cinq passionnés. Tous musiciens et techniciens, ils rejoignent chaque jour la petite maison où se trouve le studio, dans la campagne gabéricoise. »

 

Un nouveau challenge

 

Aujourd'hui, David n'a plus rien à prouver professionnellement. Grâce à Internet, il a des clients partout en France. Et il se lance un nouveau défi : devenir ventriloque. « J'ai toujours cherché la reconnaissance du public. Quand on est DJ, on est un peu un juke-box musical transparent. À travers ma marionnette, une mouffette nommée Pupette, je vais pouvoir développer une autre facette de ma personnalité. C'est beaucoup de travail ; là encore, j'apprends seul, en regardant des vidéos et en faisant des recherches sur Internet. Quand je maîtriserai bien la technique, je mettrai dans la bouche de Pupette les histoires que j'ai envie de raconter et de faire partager ». Pupette n'est pas encore une vedette mais, modernité oblige, elle a déjà son propre blog sur internet.

© Ventriloque.bzh 2020
  • Facebook